©

Si j’étais un clown triste
Aux talents de pianiste
Je ferais tous les soirs
De peine ou désespoir,

Les soirs où la détresse
M’envahit et me blesse,
Pleurer une heure entière
Comme coule le lierre

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1301 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire