Les Gitans 10 out of 10 based on 10 ratings.

©

Je perçois des chevaux
Dont la crinière d’or
Allume le décor
D’un auguste plateau.

Le plus racé d’entre eux
Un étalon furieux
Dont la robe est de feu
Hennit seul, tel un Dieu.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1979 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

3 commentaires pour Les Gitans

  • avatar
    carzon le 

    Très joli poème. Bravo ! Amitiés. JOELLE C.

    • avatar
      jcf le 

      Merci beaucoup…
      J’avoue que j’apprécie aussi beaucoup vos romans.
      Notamment Déesse qui est d’un style et d’un ton différents des autres… j’aime beaucoup…
      Amicalement,
      JC

      • avatar
        carzon le 

        Je ne lis votre réponse qu’aujourd’hui ! Elle m’avait échappée. Merci pour vos compliments, je suis contente que « Déesse » vous plaise,
        j’ai ressorti ce récit de mon passé, je « sauve » ce texte que pratiquement personne n’avait lu jusque-là. Merci encore, et je lis toujours vos poèmes
        avec plaisir. Amicalement. Joëlle C.

Laisser un commentaire