©

Ma source, mon oasis, la soif d’une beauté éternelle,
Coule en moi tel un fleuve et pardonne mes envies.
Les jours incertains aux délicats mirages de la vie,
Toi ma femme, aime ton image, le visage de ma belle.

Je parle avec mon cœur, au sourire dans les yeux,
Le temps s’enfuit sur tes lèvres et sillonne ta fraîcheur,
Écoute ma peine, prends ma main et n’aie jamais peur,
Avançons ensemble lentement et devenons vieux.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ Stéphane Chouraqui ©

(vu 967 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire