©

Les murs de ton âme sont recouverts de pleurs
Les ruines sont légions dans ton cœur dévasté
Par ces conflits divers, rages inanimées
Débordant du torrent de tes louches ardeurs

Il n’est rien de plus faux que de se croire unique
Dirigé par un but, une simple folie
Dans ton âme inconnue ne sévit que conflit
Que déchirements bas que dérisions cyniques

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 746 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire