©

L’aurore, où le matin jaillit
Ôte à la nuit ses oripeaux
Les sifflets stridents des corbeaux
Résonnent de gouttes de vie

Le climat s’annonce pluvieux
Il oscille entre sombre et clair
Le zéphyr, joyeux, chante fier
Pour divertir les amoureux

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 747 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire