Si on savait rire par terre
On rirait avec les insectes
Si on savait rire en l’air
On volerait les oiseaux et avec eux
On irait en Afrique
On irait en Afrique avec un sac de plumes
Dedans il y aurait les clefs du monde
On serait amis avec les insectes avec les oiseaux
Avec les petits microbes même
Nous emmènerions nos enfants
Avec toutes les plumes nous écririons des lettres à nos parents
Des adieux à nos amants
Des mots de rigolade à Dieu
Comme les Indiens on aurait des coiffes de plumes
On vivrait vêtus de mille couleurs
Ah ! ma Virginie, on irait en Afrique
Et l’on volerait par-dessus les sables
Par-dessus les savanes
On deviendrait lions on deviendrait vent
On s’appellerait autrement !

Moulin de Treguern, 2002
(A Gilles et Virginie)

♦ Carzon Joëlle ♦

(vu 1080 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire