©

Un homme au coin de la rue
Attend
Un homme passe
Un homme aux cheveux bruns
Il passe sans me voir
L’homme au coin de la rue
Attend l’autre
L’autre femme la belle étrangère
Deux hommes passent
Je suis l’hirondelle
Je suis loin je suis haut
Haute l’hirondelle
Joëlle vole aux cieux charmants
Je vois de mes yeux vois
Deux hommes qui ne me voient pas
L’homme au coin de la rue
Au lieu de porter un bouquet
Aurait pu au creux de sa main
Tenir l’hirondelle
Je ne me serais pas envolée
Je serais restée là
Écervelée et chaude

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ Carzon Joëlle ©

(vu 825 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire