©

Comme un clown blanc solitaire
Pourvu d’une larme à l’œil
Tu te caches, tu te terres
Te glissant sous une feuille

Car ce soir ton âme est triste
Tu t’épanches sous le vent
Tu finis un tour de piste
Mais tu n’en as plus le temps

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1154 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire