sentiment

©

Je suis venu ce soir
Te dire que je saigne
Que le tourment me baigne
Dans une baille noire...
Voir la suite Suite

©

Ton visage émouvant, sous l’onde, qui vacille
Les yeux, rivés sur les horizons, embués
Tu attends le retour de ton galant charmé
Tu espères toujours que l’amour vous habille...
Voir la suite Suite

©

Il l’aimait
Si fort qu’il pleurait
Et il pleurera encore
Sous les horions du sort...
Voir la suite Suite

©

Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi mon cœur !
Je suis envahi de terreur
Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi mon âme !
On sombre à nouveau dans l’infâme...
Voir la suite Suite

©

Tu n’es plus là mais je t’adore
En songe, je me fais vanesse
Qui te survole de ses ors
Puis qui t’embrase, te caresse...
Voir la suite Suite

©

La constance est un leurre, elle n’est qu’érosion…
Tu es las, immobile, à rêver d’évasion
Errant tout à coté de l’amour, de la vie
Pour camoufler tes maux, tu feins l’ataraxie...
Voir la suite Suite

©

Tout contre un orme, assis
Adossé à son tronc
Je me sens investi
Du bruit des horizons...
Voir la suite Suite

©

Tu te souviens de cet éphèbe au visage oblong
Avec ses yeux envoutants, ses soyeux cheveux blonds
Au sortir de l’enfance, tu n’avais pas connu
La jouissance charnelle de deux êtres à nus...
Voir la suite Suite

©

Le danger est à chaque pas
Il nous menace du trépas
Si nous échouons l’avenir
Nous ne pourrons plus revenir...
Voir la suite Suite

©

C’est sur, tu oublieras l’amour de cet éphèbe
Qui émergeait, distant, au milieu de la plèbe
Tout ce qui t’avait plu, sa douce évanescence
Qui mettait en émoi tes sentiments, tes sens...
Voir la suite Suite