Les écrits : Poésies, Récits, Réflexions personnelles, Ecrits divers... Un espace pour lire, pour s'exprimer, pour communiquer, pour transmettre... Parce que seul ce qui est écrit peut être transmis et traverser les ages...

famille

©

Un beù souleù
Li cigaloun
Una buana mérinda
Un buan litroun...
Voir la suite Suite

©

Bonjour , je me prénomme Louis, en patois Niçois c’est Lilou, et je remercie ma mère d’avoir attendu que la guerre soit presque finie pour accoucher et me permettre de voir la Baie des Anges avec sa promenade des Anglais.
Je suis né en 43 dans le vieux Nice surnommé le Babazouké en souvenir de la domination Sarrasine et qui veut dire « Bab el souk » soit , la porte du marché ....
Voir la suite Suite

©

Chapitre 1 – Nouvelle vie, nouveau départ
...
Voir la suite Suite

©

...
Voir la suite Suite

©

Nina se réveilla entourée d’une lettre et de journaux. Un journal plus qu’un autre prenait toute la place. C’était “le Journal de Gien”, large, aux titres accrocheurs : “Sous le charme des femmes”… Quelles femmes cette semaine-là ? Des vedettes de la météo, de la télé dite réalité… De maigres silhouettes aux tignasses blondes, maigres parce que tyrannisées par le culte de la minceur, blondes parce qu’elles étaient brunes. Il y avait aussi un journal télé, un magazine pour ados, une BD. Et une lettre de Charlotte :
“Ma petite Nina, je ne me sens pas bien aujourd’hui et… Continuer la lecture

©

Au moment où il entendit la porte se refermer, Loïc ne bougea pas. Ou plutôt il ne bougea plus. Il retenait son souffle. Tomi n’aboyait plus.
Le silence. Quel silence ! Loïc aurait pu au moins s’attendre au bruit familier de la bouteille en cristal de son père et du verre qu’on se verse… Même de sa chambre, il entendait ce bruit-là. Bruit familier, pas toujours annonciateur de choses agréables, mais bruit familier quand même, bruit délicat, bruit familial… Il voulait dire : papa est là, au moins papa est là…...
Voir la suite Suite

©

Frédéric tournoyait, sa grande veste balançant ses pans noirs....
Voir la suite Suite

©

A l’aube de tes jours
Tu ébranles le monde
Déchaînant les amours
Tous entrent dans ta ronde...
Voir la suite Suite