La falaise et la mer se rejoignent
L’encre bleue de la mer écrit ses mots d’ailleurs
Sur des ailes d’oiseau qui portent son mystère
Jusque sur la falaise et jusque dans le ciel

Le ciel rejoint la mer et ils parlent ensemble
Ils mêlent leurs cris blancs s’offrent leurs profondeurs
Le ciel rejoint les vagues et les vagues racontent
Toutes les solitudes tous les naufrages

Terre lointaine que tous ces cris
Sont poignants douloureux que tous ces cris sont beaux
La terre et l’eau qui se confondent
Unissent les saisons sont la joie et la mort

Terre étrangère amie dans ton accueil
Sourdent les voix du monde et l’accomplissement
Nos pas les pas sur l’île dans les herbes mouillées
Vont au-devant d’une réponse

Le chant des vagues raconte la terre
Et l’intérieur de l’île se souvient sans fin de la mer
Ils savent la même histoire
Et se lient de même beauté en éloignant les hommes

♦ Carzon Joëlle ♦

(vu 1234 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire