©

Si tu crois que l’on peut s’extasier en confiance
Quand on vit dans un monde où la nuit est constante
Si tu crois que pour toi je pleure ou me lamente
C’est une erreur amie car c’est de la souffrance
Celle qui ronge l’âme et prive de jouissance

Si tu crois que je meurs lentement quand je fuis
Que je ne peux prétendre à la moindre conquête
Si tu veux que je prie bassement ma requête
Tu ne m’as pas compris car tu vis dans la nuit
Et tu crois être heureuse, et tu crois être à lui

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 863 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire