©

Par une nuit sans fond trône ma vie sans toi
Sans le moindre désir, sans même avoir la foi
Sans un soupçon d’amour, sans un ami, sans joie
Tel se construit mon rêve où seul règne le froid

Quand les vents de l’aurore en rosée se confondent
Que les bleus du matin en harmonie se fondent
Lorsque luit le soleil, qu’il éveille le monde
Je reste inanimé, triste à chaque seconde

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1150 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire