©

Toi que j’ai habillée d’un sentiment profond
Toi que j’ai sublimée quand je touchais le fond
Toi qui m’as ravivée quand je n’y croyais plus
Toi que j’ai invoquée quand la joie n’était plus

Je vais te retrouver et t’aimer à nouveau
Ou abandonner ce rêve de renouveau
Vais-je attendre, indécent, que tu m’ouvres ton lit
Ou bien comprendre enfin que plus rien ne nous lie?

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 930 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire