Venu des profondeurs
Il nage avec lenteur
Mon sang glace dans mes veines
REQUIEM

Son œil rond me regarde
Sur mon corps il s’attarde
Je sens toute sa haine
REQUIEM

Si tu dois me tuer
Fais-le sans me laisser
Le temps de dire « je t’aime »
REQUIEM

Ton œil qui me fascine
Me plonge dans des abîmes
De frayeur et de gêne
REQUIEM

Ton ventre blanc et rond
Me survole d’un bond
Dis-moi où tu m’entraînes
REQUIEM

Tu tournes lentement
Tu me montres les dents
Je me battrai quand même
REQUIEM

Ton aileron me frôle
Tu fascines, tu enjôles
Dans le but suprême
REQUIEM

Ton rémora te suit
Lui, il vit de ta vie
Moi j’y perdrai la mienne
REQUIEM

Et puis d’autres arrivent
C’est folie collective
Je sens que tu m’entraînes
REQUIEM

♦ Gisèle VENEROSY ♦

(vu 694 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire