©

Tu es sans doute arrivé par les vagues
Puis par la Loire
Pas trop fatigué
Très présent
Très présent entre mes mains dans l’atelier du peintre
Un long baiser amoureux et soudain
Ou était-ce l’amitié-amour
Avec toi dans l’atelier
Où les anges passent sur de petits ponts
Dans d’immenses paysages
Comme celui derrière la Joconde
Tu m’as prise au milieu des toiles
Et plus jamais déprise

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ Carzon Joëlle ©

(vu 900 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire