©

Que vienne le temps des rencontres
Loin du sourd royaume des morts
Qu’enfin, ravivé, je me montre
Comme je suis, sans un remord…

Dans l’enfer blanc d’une province,
Les langueurs d’une nuit d’été
Elle voulait trouver un prince
Un être qui saurait l’aimer

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 81 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire