©

Car j’aurais pu t’aimer jusqu’à la nuit des temps
Te construire un palais et t’offrir en présent
Les étoffes, les soies brodées d’or et d’argent
Les bijoux, les trésors des fabuleux romans

J’aurais pu magnifier l’amour qui me transporte
Me changer en géant, gardien en quelque sorte
De ton intimité, devenir ton escorte
J’aurais pu te louer, te glorifier, qu’importe

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 820 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire