©

Toi belle brune avec de grands yeux clairs
Toi dont l’amour ne me regardait pas
Toi la folie que je n’allais pas faire
Toi que je ne reverrai certes pas

Je t’ai aimé l’espace d’un sourire
D’une soirée de discussions d’enfant
Je t’ai rêvé, mais je t’ai vu t’enfuir
Et t’échapper… je te voulais pourtant

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1159 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire