©

Quand la lassitude m’étreint
Lorsque mes forces m’abandonnent
Dès lors que plus rien ne m’étonne
Penser à toi me fait du bien.

Quand tous mes proches sont si loin
Que je ne ne perçois plus leurs traces
Lorsque mes amitiés se glacent
Penser à toi me rend serein.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1176 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire