©

Moitié néant, moitié enfer
Tu caracoles dans la sphère
L’atmosphère sombre d’hiver
Des chaines dont tu nous libères

Perverse amie de l’impudence
Affreux compromis d’insouciance
Silence éternel de l’absence
Là où s’efface la conscience

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 690 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire