©

Parfois je sens l’élan d’un bonheur inconnu
M’envelopper d’un fin halo d’éternité
Je sens que mes regards, mon esprit, mes idées
Sont orientés vers la source de mon salut

Parfois tel un héro fait de chair et de veines
Je me glorifie des exploits d’un matamore
Pour ne pas me blaser, j’emploie la métaphore
Me baignant dans les pleurs, comme pour un baptême

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 720 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire