©

Ce n’est plus le moment de conter ses errances
Ni le temps de rugir pour clamer sa souffrance
L’instant est à l’oubli sans réserve et sans heurt
A l’abandon des pleurs pour que la haine meurt

Juste un regard lucide sur l’humanité
Oublier les rancœurs, les dissensions passées
Et face à sa conscience, voir l’autre en ami
Pour créer d’autres rêves, d’autres utopies

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1240 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire