©

– Monsieur ? Monsieur ?

La voix se fait de plus en plus insistante. Ses inflexions souples et claquantes explosant aux oreilles du dormeur.

– Monsieur ? Monsieur ! Réveillez-vous !

Des paupières s’entrouvrent, et une langue passe au milieu d’une forêt broussailleuse pour humecter deux lèvres grises.

– Monsieur, vous êtes avec moi ?

L’homme s’ébroue lourdement, secouant sa chevelure sale et filasse. Achevant de sortir de sa torpeur, il pointe son regard las sur l’interlocuteur empressé qui lui fait face.

– Salut Gaby. Qu’est-ce qui t’amène ?

L’autre soupire, à la fois soulagé que le gamin se soit enfin réveillé, et irrité qu’il ne se décide toujours pas à lui montrer la moindre marque de respect.

– J’apporte un message de votre père.
– Ah, le vieux s’est-il enfin souvenu de mon existence ?
– Ne soyez pas si amère, jeune homme. Votre père a des responsabilités que vous ne sauriez imaginer.

Le visage barbu crache un sourire ironique, comme une déchirure soudaine dans sa physionomie crasseuse.

– Ben tiens. N’est-ce justement pas pour se débarrasser d’une part de ces responsabilités qu’il m’a envoyé en mission ?
– Si, une mission que vous avez d’ailleurs sabotée.
– Ce n’était vraiment pas évident. Je vais te demander d’enseigner la peinture à des scolopendres, et tu me diras si c’est dans le domaine du possible.
– Pas d’excuses, jeune maitre, des résultats.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ Tristan Kopp ©

(vu 634 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire