Communion des corps et des cœurs
Tant de volupté, de douceur
Tes doigts qui enserrent les miens
Ton corps et mon corps ne font qu’un

Ce désir fou qu’on a tous deux
De ne faire qu’un dans un aveu
De se dire enfin que l’on s’aime
C’est la délivrance suprême

C’est le début d’une autre vie
Toi et moi enfin réunis…..

♦ Gisèle VENEROSY ♦

(vu 423 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire