Pendant des années, des années,
Elles ont crié « libération »

De leur vie elles ont tout renié
Elles voulaient avoir des passions

Les enfants elles ont délaissé
Au prix d’une « situation »

Leur foyer elles ont déserté
Il leur fallait faire des « actions »

Elles ont eu l’air de moins aimer
Leur mari que leur profession

Et pour cela il leur fallait
Crier bien haut « libération »

Mais moi qui depuis tant d’années
Travaille dur pour un patron

Tous les matins, hiver, été,
Chaud, froid, sans discrimination

Je quitte mon mari, mon foyer
Et surtout mon petit garçon

Je vous le dis, et m’en croyez
La plus belle des professions

C’est celle de Maman comblée
Pas « Secrétaire de Direction »…

♦ Gisèle VENEROSY ♦

(vu 602 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire