©

Ce soir le monde est fou
Il m’apparait pervers
Il me semble un enfer
J’erre sans joie, sans goût
Sans le moindre dégoût

Les vents me semblent fiers
Interdits à l’oubli
Silencieux, sans esprit
Ils effleurent les pierres
Rôdant au cimetière

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1173 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire