Mon amie est partie
Un matin qu’il faisait gris
Sans pousser de cris
La vie ne lui a plus sourit…

Elle était celle qui m’écoutait
Celle à qui je me confiais
Celle qui m’épaulait
Celle que j’aimais…

De ces jours heureux
Nous étions deux
A faire des vœux
Pour tous nos aveux…

Elle va me manquer
A ne pas en douter
Au-delà des étés
De l’éternité…

Il me restera de toi
Les rires, les maux de foie
Les vêtements de soie
Que tu me donnas…

Tu es juste partie
Non pas dans l’oubli
Comme si tout était fini
Mais certainement au Paradis…

Je t’aime ma Cop’s

♦ Marie Da Cruz ♦

(vu 1300 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire