Les Gitans 10 out of 10 based on 9 ratings.

©

Je perçois des chevaux
Dont la crinière d’or
Allume le décor
D’un auguste plateau.

Le plus racé d’entre eux
Un étalon furieux
Dont la robe est de feu
Hennit seul, tel un Dieu.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1715 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

3 commentaires pour Les Gitans

Laisser un commentaire