©

Vous me dites, ce jour, que je suis trop passif
Alors qu’hier vous me considériez rétif
Mais, savez-vous que pour elle, en acte ou en vers,
Je pourrais refonder le cœur de l’univers ?

Vous me dites que je suis mou, pusillanime
Que je n’ai pas le droit d’espérer son estime
Mais, savez-vous que j’agirais pour la défendre ?
Que je pourrais braver les armées d’Alexandre ?

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 725 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire