©

La nuit se posait sur le quai
La mer s’en allait, revenait
Le flux de ses vagues claquait
Et venait s’écraser

Le marin puissant s’endormait
Il avait le cœur écorché
Il avait si longtemps pleuré
Qu’il était épuisé

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1252 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire