©

ACTE 2 – SCÈNE I

Chez Marc et Caroline. Caroline range, très gaie. Elle est seule.

Caroline (fredonnant)
Il était une bergère-re, une bergère… qui avait plein d’moutons, il était une bergère et plein, plein, plein d’flonflons ! Et y’en avait un prince-ce… un prince qui s’en alla marron…

ENTRE MARC QUI ARRIVE DE L’EXTÉRIEUR.
Caroline
Ah ! te voilà, cher, cher Marc !
Marc
Tu m’as l’air bien joyeuse…
Caroline
J’ai de quoi : j’ai vu Sandra qui a vu Baba qui a vu Paul qui m’a vue, moi ! Et ensuite j’ai vu Sandra. Et tout ce petit monde va bien, bien…
Marc
Que t’a raconté Sandra ?
Caroline
Sandra m’a dit que Baba était très contente car elle avait vu Paul qui m’avait vue, et que Paul, avec qui jusqu’à présent je semblais ne m’entendre guère, m’a beaucoup appréciée. Il faut dire que j’y ai mis du mien ! Paul vante mes louanges à Baba qui, idiote pour l’instant, s’en félicite. Elle s’en félicitera moins quand je m’arrangerai pour dire à Sandra, qui le répétera à Baba, que j’ai… embrassé Paul !

SILENCE DE MARC.
Caroline
Quoi ? Tu ne siffles pas ? Tu ne me sautes pas au cou ? Tu ne me donnes pas une insigne ?…
Marc (froidement)
Félicitations.
Caroline.
Je sens qu’il y a un problème. Quel est le problème ?
Marc
Sandra a aussi… batifolé avec Paul.
Caroline

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


(Voir la suite Suite)

♦ Carzon Joëlle ©

(vu 564 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire