©

Pièce de théâtre de Joëlle Carzon

ACTE 1 – SCÈNE I

Marc
Tope là !
Caroline
Que dis-tu ?
Marc
Tope là : le pari est tenu.
Caroline
Quel pari ?
Marc
Celui que tu viens de tenir : tu séduis Paul, je fais de même avec Sandra.
Caroline
Je parlais à tort et à travers. Paul me plaît comme me plaisent quelques nuages qui passent. Ils font un joli dessin mais, quelques rayons plus tard, les nuages ont disparu et moi, je les ai oubliés.
Marc
Vivent les nuages : Même s’ils passent, même s’ils disparaissent. Sandra est aussi un joli nuage. Je le prends.
Caroline
Tu le… prendras.
Marc :
Accord tenu. Tope là !
Caroline :
Je ne tope pas. Je ne toperai plus avec une fripouille comme toi.
Marc.
Tu aimes les fripouilles…
Caroline
Justement : Paul n’est pas une fripouille. Il va droit son chemin. Il marche si droit que même dix bouteilles de champagne ne pourraient le faire virer.
Marc
Je parie pour cinq bouteilles.
Caroline
Arrête de parier. Que tu as du temps à perdre.
Marc
Mes études de droit me lassent. J’ai envie de fantaisie, de jeu, d’ivresse. Tu es la seule, cousine, qui puisse m’apporter de l’ivresse.
Caroline (taquine)
Et Sandra ?
Marc
C’est toi l’ivresse. Sandra ne sera que la bouteille.
Caroline
Ai-je envie d’ivresse, moi ?… De fantaisie, de jeu…

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


(Voir la suite Suite)

♦ Carzon Joëlle ©

(vu 515 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire