©

Par une nuit sans heurs
Autour d’un feu sans joie
Je revis les couleurs
De nos tendres émois

Je revois nos ardeurs
Aux humeurs essoufflées
Et je perçois nos cœurs
Déjà prêts à s’aimer.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1272 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire