Etat d'urgence

©

Comment comprendre ce qui arrive et ne pas se lamenter des coups acérés de la vie, du destin, de l’ignorance, du délire de puissance, même dans la mort ?
Le désir de pouvoir, d’ « exister » même après le trépas, le refus de l’anonymat, sont-ils si puissants chez certains ?

Tous ces êtres qui bénéficient d’une popularité exaspérante, plus ou moins méritée, qui sont enviés par les esprits simples, avides de simulacres d’amour, de profits supposés faciles, liés à la notoriété…
Tous ces gens qui s’expriment devant nous, devant les arènes des temps modernes, dans les médias, à la télévision, dans les réseaux dits « sociaux », sont-ils des « surhommes », des êtres supérieurs ?
Et nous, les humbles, les sans destin, sommes-nous tous des sous-hommes incapables de toucher du doigt l’universalité, la communion, la communication ?

*** Cette nouvelle est incluse dans le livre « Nouvelles » en vente sur Amazon ! ***
Pour lire la suite, merci de
cliquer sur ce lien Suite

♦ JC Fartoukh ©

(vu 1016 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire