©

Tu sais, sans ton regard je peux voir l’infini
Sans ta bouche et tes bras je peux même embrasser
Sans ta peau et tes mains je peux toucher la vie
Sans l’onde de ton cœur je peux encore aimer

Tu sais mes rêves jouent pour apaiser mon âme
Ils disent que j’oublie, que je ne te hais plus
Que tu m’aimes encor d’une divine flamme
Ou mettent dans mes bras les ombres d’inconnues

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh © ♦

(vu 1269 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire