©

Si la lune opaline
Pouvait parler de toi
Elle aurait la voix fine
Et tremblerait d’émoi.

Elle dirait que tes yeux
Sont des puits de jouvence
Des images des cieux
Des gouffres de silence

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1405 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire