©

Je ressens ton corps doux, léger comme la plume
Ton parfum délicat aux fragrances de prune
Tes yeux recouverts d’or comme deux feux follets
Soutenant mon regard prêt à te dévorer

Ta peau glisse sous mes doigts comme la soie pure
Et je te sens frémir quand tu perds ton armure
Te livrer un peu plus, plus mes baisers t’enivrent
Je perçois tes désirs et tes envies de vivre

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1474 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire