©

Ton ciel s’assombrit lorsque tu es avec elle
Pourtant tu bénis vos instantes étincelles
Tu laisses tes paupières s’ouvrir sur le jour
Lorsque tu quittes le monde des troubadours

Seul, tu crées pour elle, pendant de longues heures
Tu la dessines confondues parmi les fleurs
Tu lui peins des cieux enluminés, des chimères
Te laissant dominer par ton imaginaire

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 126 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire