©

La beauté de ton corps illumine mon ciel
Je voudrais que ces vers deviennent éternels
Je voudrais approcher l’immensité de l’âme
Et d’amour, me brûler à l’ardeur de ta flamme.

Je jalouse ton nom que tu portes si bien
La délicate soie reposant sur tes seins
La cambrure de ton dos précédant tes reins
La couleur de tes yeux qui t’habille d’airain.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1234 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire