©

Cent fois j’ai parcouru des terres désolées
Pour quêter une fleur qui m’habille de bleu
Cent fois j’ai déserté, j’ai remué les cieux
Cent fois j’ai écarté ces semblants de clarté
M’exhortant à penser que je t’avais trouvée

Puis j’ai rencontré un univers fabuleux
Où l’avenir ne peut s’affranchir de survivre
Où les gens déchaînés s’ébattent, se délivrent
Des asservissements qui leur voilent les yeux
Où tu m’es apparue dans un silence pieux

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 525 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire