©

Sa hardie liberté, celle qui manque au faible,
Le porte à espérer un parfum exquis d’hièble
Elle qui l’aguerrit, qui lui permet de croire
Lui offre d’ondoyer entre ombre et illusoire

La pensée qui l’enserre, et le rend si étroit,
Ce fat tant prétentieux, mais aussi maladroit,
Lui donne à réfléchir sur l’avenir de l’homme
Il se risque à tout perdre pour l’idée, en somme

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 647 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire