Après une longue durée de guerre d’Amour,
Te voilà maintenant avec le cœur dont,
j’étais en quête depuis des longues années.
Si le ventricule droit ne peut survivre,
sans le ventricule gauche, moi non plus
Je ne survivrais sans toi mon cavalier des longues années.
L’amour que je ressens pour toi,
est comme le goût sucré qui provient d’une abeille,
Et atroce quand cette même abeille te pique.
Mon amour pour toi me remplit de convoitise,
Comme la voracité d’une louve affamée.
Mon amour pour toi me rend fane quand je te dis « des je t’aime » ,
Et garant car c’est de ma prérogative fortifié notre relation,
En le protégeant des conifères et des médisances.

♦ Allognon Hermione ♦

(vu 787 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire