Cataractes 10 out of 10 based on 11 ratings.

©

Humide et étouffante, ombragée, odorante
La forêt s’épaissit en flore luxuriante
Un brouhaha persiste à trahir son secret
Quant au cœur de la jungle un spectacle apparait

Tandis que les poissons et les oiseaux roucoulent
Sur un rythme oppressant, un affluent s’écoule
Quelques légers remous clapotent en surface
La rumeur soutenue s’amplifie, se déplace

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 727 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire