©

Tu ne sais pas pourquoi ton cœur est en détresse
Pourquoi tu es si froid, et n’as plus de tendresse
Tu es fasciné par les remous qui t’affolent
Par ce besoin de croire en d’insensées idoles

Ton horizon se floute lorsque tu recules
Mais quand tu avances, il semble ridicule
Tu sens le vent puissant, l’air épais tournoyant,
La fièvre t’envahir sous le soleil ardent

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 146 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire