©

C’est l’année, l’année de la trêve
L’année sans loi, le puits sans fond
L’année triviale et sans raison
L’année semée, l’année moisson
L’année charnière qui s’élève !

Lorsque les yeux rivés sur un ciel interdit
J’implorerai les dieux de m’offrir quelques heures
Quelques instants volés au monstrueux faucheur
Lorsque je mendierai des secondes de vie
Je serai à l’orée de l’éternelle nuit

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 831 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire