©

Elle a un corps de fée aux lignes effilées
Des galbes envoutants, la démarche en parade
Elle lance parfois de coquines œillades
M’invitant à l’ivresse, sans mot prononcé

Perdu dans mes folies, je suis tout émoussé
Quand j’aperçois ses seins et son buste de Diane
Ses jambes infinies, fines comme des lianes
Ces divins appâts si joliment présentés

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 678 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire