©

J’aime ton doux prénom ma tendre et chère Aline.
J’aime ces longs silences quand tu es câline,
Quand tu sais m’envouter de tes lèvres divines,
Dessinées par des fées aux humeurs assassines

Quand ton long visage m’offre tes si grands yeux
Je me noie dans l’intense étendue de leur bleu
J’y cherche la tendresse et le calme des cieux
Mais y trouve l’ardeur d’une reine de feu.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


♦ JC Fartoukh ©

(vu 1688 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire