©

Chapitre IV – La maison

La maison est sise au n°7 rue Pierre-Brossolette à Y. Je ne vous dirai pas le nom réel de Y, des fois que, par les temps qui courent, un groupe d’ennemis de papa (donc des nôtres) viendraient décorer nos murs, casser nos carreaux et enlever un nouveau morceau du chat. La rue Pierre-Brossolette fait partie d’une des rues rescapées (comment, par quel miracle non divin ?) de notre ville. Il doit y avoir un Juste là-haut les jours où promoteurs et bétonneuses font leurs descentes fatales dans le coin. Voisin-Voisine et quelques autres miraculés s’accrochent à leurs murs branlants en pensant que ça va durer toujours car Saint Jean Marty veille sur eux.

Il y a d’abord une grille d’aspect phénoménal que j’adore, on la pousse sur un « jardin » glorieusement pavé de méchants cailloux (des reliques de Mai 68 sans doute), en fait une cour égayée quand même par la fenêtre de la cuisine où trônent les géraniums d’Aurore.

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


(Voir la suite Suite)

♦ Carzon Joëlle ©

(vu 858 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire