©

Chapitre XXIII – Boulevard Saint-Germain

Paname ! J’adore notre capitale, quoi que j’en dise aux uns et aux autres. Ce n’est pas Y. avec ma famille et mes petits souvenirs, mais quand même Paris est chouette, ses lumières, ses vieilles rues et ses tuyaux beaubourguifolles… Je n’y viens pas si souvent, alors je suis surexcitée comme mon boss tout à l’heure car il manquait des coursiers, ne serait-ce qu’un seul pour aller porter un pli urgentissime boulevard Saint-Germain. Une vraie pile électrique, Nanade, il en mangeait ses dossiers… Soudain, ses yeux se posent sur moi, la tranquille reine des comptables, ah ! tiens ! Iris, mon chou, ça ne te dirait pas d’aller faire un tour à Paname, je te file LE DOSSIER et cent balles pour une pizza, Iris, s’il te plaît ! Il bondit, moi je suis zen… Mais vas-y tout de suite, cours, ne joue pas les marquises de magazines qui se croient sans arrêt en représentation chez Christian Lacroix !
D’un saut, j’étais à Paris. Le boulevard Saint-Germain, je connais. Un jour, j’ai acheté là une paire de chaussures pour mon frère. Un luxe rare, je m’accorde parfois de ces plaisirs, faut pas croire… L’exceptionnel dossier sous le bras, j’entre en sifflotant dans un immeuble (sûrement condamnable par le Parti), une nana qui se prend pour Claudia Schiffer (sauf la bouche et les cheveux à mon avis…) m’indique le bureau voulu. Toujours zen (il faudrait cent Claudia pour me faire perdre pied), je grimpe un étage moelleux et longe un couloir. Je frappe, toc toc ! et une voix d’homme me dit d’entrer…

... pour lire à la suite, vous devez être inscrit (une adresse email suffit) et connecté :

Connectez-vous !     

Inscrivez-vous !


(Voir la suite Suite)

♦ Carzon Joëlle ©

(vu 601 fois)
Contacter l'auteurContacter l'auteur (vous devez être inscrit et connecté)

Laisser un commentaire